L’hypnose humaniste, un soutien pour les malades psychiques.

Je me souviens de Claire. Elle avait 45 ans. Le visage éteint, le corps comme une machine sans vie. Elle est venue accompagnée de sa mère à la première séance. Sa mère avait 75 ans et se donnait corps et âme pour sauver sa fille. Aucun diagnostic dans le milieu hospitalier n’avait pu être posé, mis à part un syndrome dépressif. Elle était pourtant déclaré « handicapée ». Claire souffrait d’angoisses terribles «  à l’extérieur » depuis l’âge de ses 18 ans. Elle avait la sensation d’être vide d’énergie. Suivie par un psychiatre, elle prenait des anxiolytiques qui la rendait « molle ». Elle voulait « aller mieux pour retourner travailler », m’avait-elle chuchoté, sans grand espoir.

Elle a suivi 3 séances. Les objectifs de chacune des séances étaient de lui redonner dans un premier temps de l’énergie pour évacuer ces pensées négatives et « remplir son vide intérieur » grâce à la mise en état d’hypnose. Je la voyais sourire, le dos droit. C’était mon signal à moi pour sentir que  son vide devenait plein. Elle semblait reprendre un peu de vie, suffisamment pour continuer. Puis, dans un second temps venait le protocole. Je la guidais dans une histoire qu’elle imaginait sous forme de visualisations, de ressentis ou de messages. Chaque détail du scénario avait son importance. Le but était d’aller transformer les symboles révélateurs de son mal-être. Elle appréciait. Je le sentais. Une part de son enfant intérieur se réjouissait d’être entendu. Son visage se détendait.

Ainsi, avec mon aide, Claire a exploré et modifié les blessures de son enfance, et notamment le fait qu’elle n’était pas désirée. Lors de cette séance, une vraie transformation s’est opérée. Dans son histoire intérieure, elle se voyait au dessus de l’océan. Elle ne voulait pas plonger dans l’eau, comme paralysée. Je l’ai donc accompagné pour qu’elle se libère de cette paralysie imaginaire afin qu’elle puisse se baigner et jouir de cet instant créé. Elle a fini par trouvé ce qui la tétanisait. Elle ne se sentait pas autorisée à plonger. Alors, ensemble, elle a changé son histoire. Elle a finalement dénoué ce noeud inconscient et elle s’est immergée dans l’océan, l’origine de toute vie. « Je me sens pleine de joie» m’a exprimé spontanément Claire à cet instant de la thérapie. A travers ce symbole, elle a libéré des blocages liés à sa naissance dont elle n’avait jamais pris conscience et qui pourtant influençaient son quotidien. Un maillon de la chaîne s’est reconstruit.

Après cette séance là, Claire m’a confié qu’elle avait ressenti son corps plus léger et qu’elle était un peu plus sereine dans la rue.

Ses 3 séances lui ont permis d’installer une routine pour prendre soin de son stress et de ses peurs. Elle a continué à écouter des enregistrements audio d’hypnose et de méditations que je lui avais crée. Elle m’a raconté les écouter le soir pour l’aider à dormir. Elle a continué son traitement médical conventionnel et ses suivis médicaux. Et, quelques mois plus tard, elle a reçu un soin RTMS à l’hôpital qui a été un vrai «réussite » pour améliorer son état psychique. Aujourd’hui, elle a repris son travail en temps partiel thérapeutique.

Ps: Pour respecter la confidentialité, j’ai indiqué un faux prénom.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s